Suivez-nous :
Indonésie

Le volcan Kawah Ijen

On arrive vers 15h mais on va très vite au lit parce que le lendemain on se réveil à minuit ! De plus en plus tôt, vous l’avez bien compris. La fille de notre homestay est très gentille et nous reçois comme des rois. Réveil donc à minuit, 1h plus tard, on arrive au pied de l’entrée. On a le droit à notre petit déjeuner, des bananes frites. Et au même moment, on nous présente notre guide. A 2h, on part pour l’ascension avec un autre guide, chercher l’erreur. Sur ce trek on fera la file indienne jusqu’à la fin … Il y avait beaucoup beaucoup TROP de touristes.

Ici il est possible de monter en brouette en payant quelqu’un pour la pousser. Idem pour la descente.

Sur la crête de Kawah Ijen

Le ciel est encore une fois dégager et magnifique, on l’apprécie pendant toute la randonnée. Une fois en haut du cratère, on attend le groupe et avec Agathe on a le temps d’apercevoir une lumière orange venant du cœur du volcan, réellement très impressionnante.

Cela nous impressionne beaucoup car je (Agathe) voulait faire une photo d’étoile avec le volcan, et cette lumière rouge ntense est apparu pendant la pose longue de ma photo. Ce qui est comique c’est que personne d’autre ne la vue de notre groupe (tout le monde écoutaient le guide et était dos au volcan).

La descente au cœur du cratère

Puis nous descendons dans le cratère avec nos masques à gaz (Finalement ils ne sont pas efficace à 100% donc pas très utile…).

Une fois en bas notre guide nous dit faites ce que vous voulez, je vous attends à droite. On ne le reverra jamais. Bref on a eu le temps d’observer la lave bleu.

On aperçoit également le lac acide et on voit comment ils récoltent le soufre. Au début, le soufre est de forme liquide, collecté dans un baril,  à la sortie, il se solidifie à température ambiante.

 

Ensuite un homme vient  casser les plaques en morceaux pour les remonter en haut. Pour ce reportage photo, j’en aurais respiré des vapeurs de soufre toxique ! Alors apprécier les photos sans les odeurs pour une fois. Il faut savoir que les porteurs transporte entre 70 et 80kg de soufre solide sur le dos, ils remontent le soufre en haut du cratère pour le descendre ensuite.

La remontée « alone »

On remonte seul sans notre groupe, ni notre guide et on part voir le lever de soleil, sur le haut du cratère du volcan.

Tu te rend peut être mieux compte quand on disait que nous faisions la queue pour toute l’ascension et aller dans le cratère ?! C’était vraiment un par un et très difficile de doubler.

Pour le lever de soleil, iI s’avère qu’on est pas mal de chance car on arrive à voir le lac acide avec de magnifiques couleurs en même temps que les nuages rose … La chance !

Les ressentis

C’est encore un gros coup de cœur, les volcans c’est vraiment magnifique ! On redescend avec les personnes de notre voiture et on part directement au port, pour prendre un ferry pour aller sur l’île de Bali. Finalement on aura réussi à reconstitué notre groupe de 5 (sans le guide et sans le 2 eme groupe, mais peu importe nous avons notre taxi pour nous 5).

Bonus : la vallée en descendant …

Avec option brouette si tu es fatigué (pas notre cas, hein)

La fin de Java (l’ile principale d’Indonésie)

Ce ferry aura été le plus court et le plus lent de notre vie. Peut-être 5 Km fait à 2 klm/h, oui bien 2h ! On pense encore qu’on aurait été plus vite à la nage! On prend ensuite un taxi, on commence à en avoir marre des transports, on arrive à Permuteran, le petit paradis « caché » de Bali.

 

Partager l'article
Article précédent Article suivant

Vous-devriez aussi aimer

1 commentaire

  • Reply Amandine

    Oui magnifique encore une fois.
    Je trouve ça un peu abusé de se faire pousser en brouette par les pauvres gens.. Heureusement que vous l’avez pas fait c’est trop abusé… Je suis sûre que les touriste en profite en plus.
    Mais encore de magnifiques photos !! Gros bisous 😘😘💞

    20 août 2019 at 9 h 03 min
  • Laisser un commentaire